ISyPeM2

Intelligent Integrated System for Personalized Medicine 2: From the Point of Care to the Databases
Responsable
THOMA Yann
Période
novembre 2013 - octobre 2017
Domaines


 

Les thérapies médicamenteuses modernes doivent bénéficier du développement et d’un déploiement à large échelle d’instruments intégrés, miniaturisés, user-friendly, permettant le monitoring de concentration de médicaments dans le sang et offrant une aide à l’individualisation de posologies. Les avancées technologiques actuelles de ces dernières années permettent à présent d’envisager la réalisation d’un système portable capable de faire une mesure de concentration de médicaments pour les patients recevant des traitements critiques. Ce dispositif se doit d’être offert à un coût abordable pour les cliniques spécialisées et progressivement chez les généralistes, voir même chez les patients eux-mêmes (ce qui est déjà le cas pour la détermination de la concentration de glucose dans le sang). La traduction de la concentration observée vers une proposition d’adaptation de posologie nécessite l’intégration d’un logiciel ergonomique dans le système. De plus, les don-nées ainsi récupérées de patients doivent pouvoir, avec leur consentement, pouvoir servir à affiner les modèles scientifiques de pharmacocinétique permettant l’ajustement de do-sage. Pour ce faire, la communication d’informations sensibles entre différentes bases de données doit être mise en place.

Un tel système, dit Point-Of-Care (POC), doit donc réaliser les trois objectifs suivants :

  • Effectuer la mesure de concentration de médicaments dans présent dans un échantillon de sang, et ce via un dispositif analytique automatisé et compact ;
  • Offrir au médecin l’information sur la réponse du patient au médicament, notamment en comparaison de la population, et lui proposer un potentiel ajustement de posologie ;
  • Collecter des informations sur l’emploi des médicaments et les mesures de concentra-tions y relatives dans une base de données centrale, afin d’affiner les procédures de propositions d’adaptation de posologie;
  • point_of_care
    Point of Care connecté à l’application aidant à l’interprétation des données, elle-même connectée à une base de données centrale


    Le projet repose sur l'expérience de longue date de la Division de pharmacologie clinique au CHUV dans la surveillance thérapeutique des médicaments (TDM). Au cours de la dernière décennie, ce groupe a joué un rôle important dans le développement de nouvelles approches de surveillance dans divers domaines de la thérapeutique (VIH, cancer, infections fongiques) et est aujourd'hui considéré comme un centre d'excellence dans ce domaine. L'équipe contribuera au projet en apportant des connaissances et des pratiques sur l'individualisation du dosage médicamenteux, ainsi que des compétences techniques dans l'analyse pharmacocinétique / pharmacodynamique de la population, des outils de pointe et de l'expertise actuellement utilisée pour l'analyse des médicaments dans les matrices biologiques.

    ISyPeM2 sera en mesure de cibler le développement d'un prototype fiable dans les délais du projet. L'individualisation de la posologie est la clé pour améliorer la rentabilité et l'efficacité des traitements médicaux dans le monde entier. Pour cette raison, le projet ISyPeM2 a suscité l'intérêt de l'Organisation mondiale de la santé. En effet, l'impact potentiel d'un système de POC abordable pour la GDT dans la diminution des coûts et l'amélioration de l'efficacité du traitement du VIH dans les pays en développement sera cohérent. Le prototype s'attaquera à 4 médicaments différents: tacrolymus, un immunosuppresseur dans la transplantation d'organes; Éfavirenz, un antirétroviral
    Contre le VIH; Imatinib, un agent anticancéreux ciblé contre la leucémie myélogène chronique et la tobramycine ainsi que la gentamycine, des antibiotiques présentant des toxicités critiques en administration intraveineuse.

    Certains partenaires travailleront à la préparation d'échantillons de sang et à d'autres sur la concentration des médicaments. Le rôle de l'équipe du REDS est de développer le logiciel pour l'interprétation de la concentration du médicament dans le sang et l'adaptation du dosage. Ce sous-projet aboutira à la création du logiciel EzeCHieL. L'architecture logicielle, après quelques itérations pour valider les différents concepts, prend maintenant une nouvelle forme. Il facilitera l'expulsion du calcul sur les machines distantes, et permettra également une certification en tant que logiciel médical. Un accent particulier est mis sur l'efficacité des calculs mathématiques, pour permettre d'intégrer une version légère dans la PoC, sur laquelle une puissance de traitement limitée sera disponible.

    Actuellement, une version académique du logiciel a été développée. Elle offre un cadre très flexible pour ajouter de nouveaux modèles et fonctionnalités. Le développement est maintenant focalisé sur un procédé plus "commercialement orienté" logiciel. Proposer un ajustement de la posologie aux médecins implique que le logiciel est un dispositif médical de classe IIa, et comme tel il exige une certification pour être utilisé dans la pratique quotidienne.

    Vous trouverez plus de détails sur le logiciel EzeCHieL ici