Sara Grassi

Née au Venezuela en 1966, Sara Grassi a obtenu son diplôme d’ingénieur en électronique à l’université Simon Bolivar à Caracas. Puis elle a travaillé pendant trois ans comme ingénieur hardware pour Microtel SA, sur la conception de cartes électroniques pour des centrales téléphoniques. Ensuite, elle a étudié à l’Imperial College à Londres, pour obtenir son titre de Master en communication et traitement du signal.

Arrivée en Suisse en 1992, elle rejoint le laboratoire d’électronique et traitement de signal de l’Université de Neuchâtel, comme assistante de recherche, obtient son doctorat avec une thèse sur l’implantation efficace d’algorithmes de codage de parole, travaille ensuite comme collaboratrice scientifique et devient Maître Assistante en 2006. Le laboratoire ESPLAB rejoint l’EPFL en 2009, où Sara travaillera comme scientifique responsable de projets et d’équipe.

Sa spécialité est le développement et l’implantation d'algorithmes de traitement de signal (audio, image et capteurs) dans des microcontrôleurs, pour des systèmes embarqués faible consommation.

Entre 2009 et 2018, Sara était responsable du sous-groupe « systèmes embarqués » au sein du laboratoire d’électronique et traitement de signal, l’ESPLAB de l’EPFL, où elle a acquis, dirigé et réalisé des projets R&D et mandats en collaboration avec l’industrie locale, visant par exemple la réalisation d’une montre sportive (http://bit.ly/2g6xVE6) ou un appareil d’orthophonie avec reconnaissance d’image (http://bit.ly/2tsLUPo). Elle a aussi supervisé plusieurs travaux de master et de bachelor, et codirigé une thèse de doctorat.

Sara a enseigné l’électronique numérique (systèmes logiques, VHDL et FPGA) en tant que chargée de cours à la HEIA-FR pendant l’année académique 2018-2019.

Sara a rejoint l'institut REDS en septembre 2019.

209
    • Chargée de Ra&D HES

    sara.grassi@heig-vd.ch