Marina Zapater

Marina Zapater obtient son Master en Ingénierie Électronique et son Master en Ingénierie en Télécommunications à l'Universitat Politècnica de Catalunya (UPC) à Barcelone, en 2010. Suite à l’obtention d’une bourse pour le recrutement des talents du gouvernement espagnol, elle commence ses études de doctorat à l’Universidad Politécnica de Madrid (UPM). Durant ses études de doctorat, elle effectue deux séjours de recherche dans le groupe Peac Lab à Boston University, d’une durée totale de 9 mois, où elle travaille sur un projet en collaboration avec Oracle, Inc.

Après l’obtention de son doctorat en 2015, elle est engagée comme Professeure Assistant à l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). En parallèle, elle commence à collaborer avec le Laboratoire de Systèmes Embarqués (Embedded Systems Laboratory) du Prof. David Atienza, à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). En juillet 2016, elle est engagée comme chercheuse post-doctorale au sein du ESL à l’EPFL et elle s’installe en Suisse. En février 2020 elle rejoint l'institut REDS comme Professeure Associée.

Les activités de recherche de Marina Zapater se concentrent sur la conception des nouvelles architectures hétérogènes pour augmenter la performance et améliorer la consommation d’énergie. Dans ce cadre, elle travaille sur la conception et la gestion des systèmes embarqués (edge et IoT), mais aussi sur des processeurs haute performance, incluant les serveurs et centres des données, et sur l’exécution efficace des algorithmes d’intelligence artificielle et deep learning.

Dans ce domaine, elle a publié plus de 50 articles dans des conférences et journaux de premier plan.
Depuis 2016, Marina Zapater a géré comme coordinatrice scientifique 4 projets (H2020 MANGO, RECIPE, DeepHealth et AENEAS, participé dans 3 autres (EUROLAB4HPC, COMPUSAPIEN, WiPLASH), et est co-Principal Investigator
dans 3 autres projets avec des partenaires industriels, tels que Facebook et Huawei.

 

Liste de publications ici