Alberto Dassatti

Alberto Dassatti obtient son Master en ingénierie électronique à l'Ecole Polytechnique de Turin, en novembre 2002. En février 2003, il rejoint l'Advanced Systems Technology (AST), groupe de STMicroelectonics à Genève, où il travaille pendant huit mois sur le prototypage FPGA des décodeurs Turbo.

En 2007, il consacre sept mois à la recherche dans le cadre de son doctorat, à la UNSW, University of New South Wales de Sydney. En 2008, il rejoint le VLSILab à l'Ecole Polytechnique de Turin, en tant qu'assistant de recherche, et termine son doctorat intitulé "Methodologies and Architectures for wireless reconfigurable communication Systems".

Depuis 2002, il est consultant indépendant et entrepreneur pour plusieurs entreprises dans le domaine IT et en 2006, il co-fonde MicroC SNC, une société de conseil en haute technologie. Après l'obtention de son doctorat, il enseigne de nombreux cours pour l'Université et pour des entreprises privées sur des sujets tels que le système d'exploitation Linux, la conception FPGA en VHDL et la programmation haute performance en C. En 2009, il est engagé comme ingénieur système au Centre de recherche sous-marine de l'OTAN, à La Spezia, en Italie, où il est en charge de la conception de nouveaux systèmes d'acquisition de données pour des expériences sous-marines.

En 2012, il revient s'installer en Suisse pour rejoindre l'institut REDS comme ingénieur senior et chargé de cours.

Les activités de recherche d'Alberto et ses expériences de travail se concentrent sur le calcul haute performance, la conception FPGA, des algorithmes, les architectures pour le traitement DSP intégré et le calcul reconfigurable. Ses principaux intérêts sont dans Hardware/ Software pour les systèmes de transmission sans fil numérique (MIMO, OFDM et Channel Codes Decoders), la cryptographie et l'image/ traitement vidéo. Il est co-auteur de plusieurs articles sur ces sujets publiés par l'IEEE et ACM.